Comment bénéficier du crédit d’impôt pour un monte-escalier ?

Comment bénéficier du crédit d’impôt pour un monte-escalier ?

by Bérangère, 5 août 2022

Pouvoir rester chez soi et profiter pleinement de sa maison, malgré quelques marches qui commencent à vous empoisonner la vie, c’est possible facilement grâce aux monte-escaliers.

Le monte-escalier est une solution simple et peu onéreuse qui permet de garder l’accès à l’ensemble de son domicile en toute sécurité.

De plus il s’agit d’une installation ne nécessitant pas de gros travaux. Posé en moins d’une journée, les monte-escaliers sont réalisés sur-mesure pour s’intégrer parfaitement à votre escalier, intérieur comme extérieur.

 

Combien coûte un monte-escaliers ?

Chaque monte-escalier est unique. Le rail est réalisé sur mesure. Le siège est personnalisable (couleur, forme…) et de nombreuses options sont disponibles. C’est pourquoi chaque monte-escalier est proposé à un prix différent.

Un technico-commercial peut se déplacer chez-vous pour prendre les mesures nécessaires à l’établissement d’un devis précis.

Néanmoins des aides et subventions sont disponibles pour vous aider à financer ce projet. Les MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), l’Anah ou encore les caisses de retraites peuvent allouer sous conditions des subventions (en savoir plus avec notre article dédié aux subventions disponibles).

L’Etat quant à lui propose un crédit d’impôt sous certaines conditions.

 

Comment bénéficier d’un crédit d’impôt pour un monte-escalier ?

Le crédit d’impôt alloué par l’Etat permet une prise en charge de l’équipement de 25% (attention : les dépenses sont plafonnées à 5000€, ou 10000€ pour un couple avec une imposition commune – sur une période de 5 années consécutives).

Et ce que vous soyez ou non imposable. En effet si le montant du crédit est supérieur à votre impôt, vous bénéficierez d’un remboursement.

L’Etat attribue ce crédit d’impôt aux personnes âgées, en situation de handicap et aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite) sous certaines conditions.

 

Quelles sont les conditions pour obtenir un crédit d’impôt ?

  • L’installation doit être réalisée par une entreprise professionnelle ;
  • La maison doit être occupée comme logement principal (que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit) ;
  • Vous devez être résident fiscal français.

Pour bénéficier de ce dispositif permettant l’adaptation des logements à la perte d’autonomie, vous devez (ou un membre de votre foyer) être dans une de ces situations :

  • Être titulaire d’une pension d’invalidité d’au moins 40% (pension militaire ou pension pour accident du travail) ;
  • Être titulaire de la carte d’invalidité, de la carte portant la mention « priorité pour personne handicapée », de la carte de stationnement pour personnes handicapées ou de la carte mobilité inclusion (portant la mention invalidité, priorité ou stationnement pour personnes handicapées) ;
  • Souffrir d’une perte d’autonomie entraînant le classement dans l’un des groupes iso-ressources (GIR) 1 à 4 destinée à l’attribution de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

 

Comment effectuer les démarches de demande de crédit d’impôt ?

Les démarches pour bénéficier du crédit d’impôt pour le financement de votre monte-escalier se font par le biais de la déclaration de revenu. Vous allez déclarer la somme facturée par le professionnel qui s’est chargé de la fourniture et de la pose de l’appareil. Cette démarche sera à effectuer l’année qui suit celle de la réalisation des travaux.

Il faut alors se rendre sur la ligne 7WJ afin de déclarer la somme facturée. Vous allez également joindre la facture détaillée à votre déclaration d’impôt.

 

En savoir plus ?

Les équipes NG Services sont à votre disposition pour vous conseiller. Spécialisés dans la fourniture et la pose de monte-escaliers, plateformes élévatrices et élévateurs PMR, nous sommes en mesure de vous proposer la meilleure solution adaptée à votre logement et à vos besoins.

Pour nous contacter :

0801 23 09 10 (numéro gratuit)

Formulaire de contact